La presse en parle

La ludothèque communautaire se renforce

Audierne – 13 Janvier
Henri Camus, directeur, Johanna Plaideau, animatrice GAPAS, Marion Raoul, responsable GAPAS, Bertrand Vaidie, coordinateur enfance-jeunesse et Fabian Le Locat, directeur adjoint de Cap-Sizun animations.

Henri Camus, directeur, Johanna Plaideau, animatrice GAPAS, Marion Raoul, responsable GAPAS,

Bertrand Vaidie, coordinateur enfance-jeunesse et

Fabian Le Locat, directeur adjoint de Cap-Sizun animations.

Dans le cadre du programme enfance jeunesse, la communauté de communes a mis en place une mutualisation des moyens destinés aux associations ; vélos, sonorisation, tablettes numérique et autres jeux. Ces moyens mis à la disposition des associations conventionnées, (Cap-Sizun animations, Ti-câlins, Gapas), et des autres associations, viennent d’être complétés par une série de jeux de société, choisis par les encadrants et les jeunes de CSA et du Gapas. Ces jeux sont aussi utilisés chaque jour, dans les 3 collèges dans le cadre de l’accueil périscolaire du déjeuner. Ils permettent notamment de créer des liens avec les jeunes. « C’est un très bon moyen de communiquer » affirment tous les animateurs qui trouvent également dans ces boites aux titres classiques ou étonnants, des outils de prévention, de réflexion et de concertation. « les jeux permettent d’identifier les attentes des ados et des plus jeunes ». Qu’il s’agisse de jeux anciens, de jeux de rôles, de stratégie de dés ou de rapidité. La ludothèque communautaire et régulièrement complétée ou renouvelée.

Conduites à risques. Formation pour les animateurs Jeunesse

27 décembre 2013

Treize animateurs « jeunesse » du pays de Douarnenez et du Cap-Sizun vont suivre une formation commune, financée par la Caf.

Envoyer l'article à un ami

Conduites à risques. Formation pour les animateurs Jeunesse.
Treize animateurs « jeunesse » du pays de Douarnenez et du Cap-Sizun vont suivre une formation commune, financée par la Caf.


Abus d’alcool, de drogues, conduites à risques… Comment faire face à ce genre de pratiques lorsque l’on est animateur dans une structure qui accueille un public d’ados ?Pour répondre à cette question, à l’échelle du territoire, la MJC a eu l’idée de construire, avec la bénédiction et le financement de la Caf, une formation à destination de ces animateurs, « qui font partie du corps social et auxquels on délègue cette mission de s’occuper des adolescents », souligne Éric Doisnel, directeur de la MJC.

Analyser, se repérer…

Cette formation se fera sous la forme de six demi-journées au fil de l’année, au cours desquelles les animateurs « jeunesse » de la MJC, de l’Ulamir du Goyen, du Gapas Cap-Sizun et de Cap-Sizun Animation se retrouveront autour de formateurs. Cette formation prendra appui sur des situations rencontrées par les animateurs eux-mêmes dans l’exercice quotidien de leur fonction. Elle devra leur permettre d’analyser leur pratique et leur fonctionnement d’animateur et les aider à adopter la bonne posture dans des situations « difficiles » (repli sur soi, violence, dévalorisation…), à dédramatiser. Au-delà, elle devra aider les animateurs à avoir des repères dans la construction identitaire du jeune et à faire passer des messages de prévention. Mais comme l’a rappelé l’un des animateurs au cours de la première journée de formation, soucieux de pondérer, « les trois quarts des adolescents du secteur vont bien ! Et globalement, ceux qui vont mal font en sorte qu’on le voit ».

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/douarnenez/conduites-a-risques-formation-pour-les-animateurs-jeunesse-27-12-2013-2352094.php

Jeunes : les comportements à risques à la loupe

Douarnenez – 27 Décembre 2013

« Créer un réseau de prévention informel », tel est l’objectif des rencontres initiées par les professionnels de l’animation jeunesse des secteurs de Douarnenez et du Cap-Sizun. Autour de la table, une vingtaine d’animateurs et de responsables des associations de l’Ulamir, du Gapas et de la MJC, mais aussi des professionnels médico-sociaux de la maison des adolescents de Brest et de la Caisse des allocations familiales (Caf) et du lycée Jean-Marie-Le Bris.

Débuté en décembre, le programme des six rencontres se déroule sur la première partie de 2014, à raison d’une demi-journée mensuelle. Un bilan est prévu en septembre. « L’analyse des pratiques et le partage de nos expériences devraient permettre de construire un contenu de formation plus adapté », appelle de ses voeux le directeur de la MJC, Éric Doinel.

Loin des villes

Déjà, les animateurs font plusieurs constats sur les pratiques des 13-25 ans qu’ils suivent : alcoolisation précoce et massive, usages plus ou moins réguliers de stupéfiants, sentiment de malaise profond pouvant aller jusqu’aux conduites suicidaires. Ils relativisent néanmoins : « 75 % des jeunes vont bien. Parmi les 25 % restants, certains expriment clairement leur mal-être quand d’autres le cachent très bien. C’est vers ces derniers que nous devons aller et détecter les messages qu’ils nous envoient. » Les langues se délient doucement entre professionnels : alcool, drogues, sexualité. Tout y passe.

La faute aux enfants ? Pas pour Loïc Jousni, psychologue de la maison des adolescents de Brest, qui rappelle la part de responsabilité des parents et cite un exemple récurrent : « Souvent, les parents nous font part de leur problème à sevrer leurs enfants de leurs écrans d’ordinateurs. Quand on les questionne sur l’emplacement de ceux-ci, on découvre qu’ils sont situés dans les chambres à coucher. Comment empêcher alors les jeunes de découvrir le monde ? Ils ont les clés, ils les utilisent. »

La particularité du territoire de Douarnenez et du Cap-Sizun : l’éloignement de grands centres décideurs et de villes importantes. « Cet éloignement ressenti créé un entre-soi et un manque d’ouverture, chez les jeunes », constatent le psychologue et les animateurs. Pour Loïc Jousni, plusieurs facteurs expliquent les comportements à risques des jeunes.

En premier lieu, il pointe l’évolution de la famille, de démultiplication de l’image et de l’information. « Nous sommes dans une société surindividualisée. Les compositions de groupes explosent et notamment celle des cellules familiales. Les images de figures d’autorité se déplacent, semant le trouble dans l’esprit des plus fragiles. L’adolescence est l’antichambre de la vie d’adulte. Elle est faite de rites de passages, plus ou moins violents. Les parents doivent les accompagner dans cette épreuve. » Une démarche d’ouverture que tentent d’initier les animateurs.

Gapas. Les Capistes ont boudé la soirée films courts

23 décembre 2013Envoyer l'article à un ami

null

Samedi soir, Marion Raoul, nouvelle directrice du Gapas (Groupe associatif de pédagogie et d’animation sociale), a accueilli un public malheureusement peu nombreux à la salle vidéo de la Maison du vent de Goulien. Le programme de films courts choisi pour inaugurer les animations des vacances du Gapas était pourtant alléchant pour les petits comme pour les grands. Lors de la soirée, six courts-métrages ont ainsi été diffusés. L’étonnant et original scénario de « La mort du Père Noël » a particulièrement plu. Le film d’animation « La révolution des crabes » a également fait son effet parmi le public.

Jeunes : les comportements à risques à la loupe

Douarnenez – 27 Décembre 2013

Ils échangent pour permettre « l’accompagnement des ados en souffrance ».

« Créer un réseau de prévention informel », tel est l’objectif des rencontres initiées par les professionnels de l’animation jeunesse des secteurs de Douarnenez et du Cap-Sizun. Autour de la table, une vingtaine d’animateurs et de responsables des associations de l’Ulamir, du Gapas et de la MJC, mais aussi des professionnels médico-sociaux de la maison des adolescents de Brest et de la Caisse des allocations familiales (Caf) et du lycée Jean-Marie-Le Bris.

Débuté en décembre, le programme des six rencontres se déroule sur la première partie de 2014, à raison d’une demi-journée mensuelle. Un bilan est prévu en septembre. « L’analyse des pratiques et le partage de nos expériences devraient permettre de construire un contenu de formation plus adapté », appelle de ses voeux le directeur de la MJC, Éric Doinel.

Loin des villes

Déjà, les animateurs font plusieurs constats sur les pratiques des 13-25 ans qu’ils suivent : alcoolisation précoce et massive, usages plus ou moins réguliers de stupéfiants, sentiment de malaise profond pouvant aller jusqu’aux conduites suicidaires. Ils relativisent néanmoins : « 75 % des jeunes vont bien. Parmi les 25 % restants, certains expriment clairement leur mal-être quand d’autres le cachent très bien. C’est vers ces derniers que nous devons aller et détecter les messages qu’ils nous envoient. » Les langues se délient doucement entre professionnels : alcool, drogues, sexualité. Tout y passe.

La faute aux enfants ? Pas pour Loïc Jousni, psychologue de la maison des adolescents de Brest, qui rappelle la part de responsabilité des parents et cite un exemple récurrent : « Souvent, les parents nous font part de leur problème à sevrer leurs enfants de leurs écrans d’ordinateurs. Quand on les questionne sur l’emplacement de ceux-ci, on découvre qu’ils sont situés dans les chambres à coucher. Comment empêcher alors les jeunes de découvrir le monde ? Ils ont les clés, ils les utilisent. »

La particularité du territoire de Douarnenez et du Cap-Sizun : l’éloignement de grands centres décideurs et de villes importantes. « Cet éloignement ressenti créé un entre-soi et un manque d’ouverture, chez les jeunes », constatent le psychologue et les animateurs. Pour Loïc Jousni, plusieurs facteurs expliquent les comportements à risques des jeunes.

En premier lieu, il pointe l’évolution de la famille, de démultiplication de l’image et de l’information. « Nous sommes dans une société surindividualisée. Les compositions de groupes explosent et notamment celle des cellules familiales. Les images de figures d’autorité se déplacent, semant le trouble dans l’esprit des plus fragiles. L’adolescence est l’antichambre de la vie d’adulte. Elle est faite de rites de passages, plus ou moins violents. Les parents doivent les accompagner dans cette épreuve. » Une démarche d’ouverture que tentent d’initier les animateurs.

Gapas. Le programme des vacances

23 décembre 2013

Voici le programme du Gapas pour les vacances de Noël.Jeudi : journée multisports (hand, basket…) à Plouhinec, avec les jeunes de Cap Animation, de 14 h à 17 h 30 (2 €).Vendredi : journée au château de Trévarez avec découverte du site, illuminations de Noël, atelier de création de marionnettes…, de 12 h 30 à 19 h (3 €).Samedi : rencontre avec un photographe et impression de l’exposition du projet d’échange franco-polonais à Audierne, de 14 h 30 à 16 h 30 (2 €).Jeudi 2 janvier : en fin d’après-midi, jeux de société à la Maison des associations de Plouhinec, de 16 h 30 à 19 h 30 (gratuit et ouvert à tous).Vendredi 3 : patinoire à Quimper, de 14 h à 17 h 30 (4 €).Samedi 4 : distribution de cartes de voeux et des invitations au vernissage (qui aura lieu le 11 janvier à Esquibien) de l’exposition du projet franco-polonais, de 13 h à 18 h 30 (gratuit).

PratiqueInformations et inscription au Gapas, Marion Raoul, centre de Menez-Veilà Plouhinec, tél. 06.80.78.62.33ou 02.98.70.75.00 ; mèl. gpascapsizun@free.fr.

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/capsizun/gapas-le-programme-des-vacances-23-12-2013-2348333.php

Gapas. Le jour le plus court

20 décembre 2013Envoyer l'article à un ami

Demain, à 20 h, le Gapas propose, dans le cadre des animations enfance-jeunesse de Noël et du festival de courts-métrages « Le Jour le plus court », une projection gratuite à la salle vidéo de la Maison du vent.Le principe du festival est simple : mettre en lumière les courts-métrages lors de la journée la plus courte de l’année, à savoir le 21 décembre. Objectifs : promouvoir le court-métrage, créer des espaces de rencontre, mettre en avant les professionnels du film court.Deux programmes sont à l’affiche. « Tu vas obéir, oui ! » se compose de : La révolution des crabes, d’Arthur de Pins (2004, animation, France, 4mn, à partir de 9 ans) ; Le bûcheron des mots, d’Izu Troin (2009, animation, France, 11mn, à partir de 9 ans) ; Gambozinos, de João Nicolau (2013, fiction, France-Portugal, 20mn) ; Charlot fait une cure, de Charlie Chaplin (1917, fiction, États-Unis, 24mn, film sans dialogues, à partir de 9 ans) ; Bad Gones de Stéphane Demoustier (2011, fiction, France, 13mn, à partir de 9 ans).Au cours du second programme, intitulé « Ça sent le sapin », un seul film sera présenté : La mort du Père Noël, de Laurent Firode (2012, fiction, France, 6mn).

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/goulien/gapas-le-jour-le-plus-court-20-12-2013-2345315.php

Henri Camus, directeur de Cap-Sizun animation ; Agnès Savin, présidente du Gapas ; Bertrand Vaidie, chargé de la jeunesse, à la communauté de communes.

Henri Camus, directeur de Cap-Sizun animation ; Agnès Savin, présidente du Gapas ; Bertrand Vaidie, chargé de la jeunesse, à la communauté de communes. |

Audierne – 20 Décembre 2013

Dans leur cartable, les élèves des écoles ont déjà le programme d’animations des vacances de Noël, qui s’étalent, cette année, sur deux semaines de congés. Le programme d’animation enfance jeunesse de la communauté de communes, soutenu par le conseil général, la Caf, la MSA et l’État, s’adresse aux jeunes jusqu’à 18 ans, à travers les associations conventionnées.

Pour les 3 – 12 ans, le centre de loisirs de Cap-Sizun animation sera ouvert (uniquement à Pont-Croix), du lundi 23 au vendredi 3 janvier, le lundi, mardi, jeudi et vendredi (activités et ateliers diversifiés). Le club ados est destiné au 10 – 14 ans, voire 16 ans, pour des activités sportives, des sorties ou des ateliers sur place. Moment fort : inauguration de la fresque en trompe-l’oeil sur un transformateur ERDF, jeudi 2 janvier, et mise en place d’une exposition.

Le Gapas, pour les 12 – 18 ans, prépare également une exposition qui débutera à Esquibien et tournera ensuite dans les autres communes. Des rencontres avec le club ados sont aussi au programme. Une fin d’après-midi jeux testera les nouveaux jeux acquis par la communauté de communes (400 €) dans le cadre de la mutualisation des moyens. Ces jeux sont aussi à la disposition des scolaires et des associations.

Gapas. Le programme des vacances

23 décembre 2013Envoyer l'article à un ami

Voici le programme du Gapas pour les vacances de Noël.Jeudi : journée multisports (hand, basket…) à Plouhinec, avec les jeunes de Cap Animation, de 14 h à 17 h 30 (2 €).Vendredi : journée au château de Trévarez avec découverte du site, illuminations de Noël, atelier de création de marionnettes…, de 12 h 30 à 19 h (3 €).Samedi : rencontre avec un photographe et impression de l’exposition du projet d’échange franco-polonais à Audierne, de 14 h 30 à 16 h 30 (2 €).Jeudi 2 janvier : en fin d’après-midi, jeux de société à la Maison des associations de Plouhinec, de 16 h 30 à 19 h 30 (gratuit et ouvert à tous).Vendredi 3 : patinoire à Quimper, de 14 h à 17 h 30 (4 €).Samedi 4 : distribution de cartes de voeux et des invitations au vernissage (qui aura lieu le 11 janvier à Esquibien) de l’exposition du projet franco-polonais, de 13 h à 18 h 30 (gratuit).

PratiqueInformations et inscription au Gapas, Marion Raoul, centre de Menez-Veilà Plouhinec, tél. 06.80.78.62.33ou 02.98.70.75.00 ; mèl. gpascapsizun@free.fr.

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/capsizun/gapas-le-programme-des-vacances-23-12-2013-2348333.php

Animations. Dès samedi, équitation et courts-métrages

19 décembre 2013

Mardi, Bertrand Vaidie, responsable du secteur enfance jeunesse à la communauté de communes du Cap-Sizun a réuni Henri-Camus, directeur de Cap-Sizun animations et Agnès Savin, présidente du Gapas afin de présenter les différentes propositions d’animations destinées aux enfants de 3 à 18 ans pendant les vacances de Noël. Il en a profité pour annoncer l’acquisition par la communauté de communes de 400 € de jeux.Cap-Sizun animation. Pour les 3-12 ans, le centre de loisirs de Pont-Croix sera ouvert à partir de lundi jusqu’au vendredi 3 janvier (inclus), tous les jours ouvrables. Un programme éclectique sera proposé alliant confection de décorations pour Noël, sports, concours, piscine, films, jeux, VTT, sortie à Quimper… Pour les 10-16 ans. Samedi, équitation de 14 h à 18 h 30 ; lundi, mise en place expo photos, de 13 h 30 à 17 h 30, bowling plus fast-food de 18 h à 22 h ; mardi, tournoi de ping-pong plus poker de 13 h 30 à 18 h 30 ; jeudi 26, journée multisports ; vendredi 27, cinéma, de 13 h 30 à 18 h 30 ; samedi 28, tir à l’arc, de 14 h à 18 h 30. Suite du programme au 02.98.70.41.10. Gapas. Pour les 11-18 ans. Samedi, projection gratuite de courts-métrages à 20 h à Goulien ; jeudi 26, journée multisports à Plouhinec à la salle intercommunale avec les jeunes de Cap-Sizun animation, de 14 h à 17 h 30, 2 €; vendredi 27, journée au château de Trévarez ; samedi 28, rencontre avec un photographe de 14 h 30 à 16 h 30, 2 €. Pour la suite du programme voir Facebook Gapas-Cap-Sizun.

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/capsizun/animations-des-samedi-equitation-et-courts-metrages-19-12-2013-2343932.php

Gapas. Les activités des vacances

13 décembre 2013Envoyer l'article à un ami

Pour les vacances de Noël, le programme du Gapas a été dévoilé.Samedi 21 décembre. Soirée de projection de courts-métrages pour « Le jour le plus court », à la Maison du vent de Goulien, à 20h (gratuit et ouvert à tous).Jeudi 26. Journée multisports (hand, basket…) à Plouhinec, avec les jeunes de Cap Animation, de 14h à 17h30 (2 €).Vendredi 27. Journée au château de Trévarez, avec découverte du site, illuminations de Noël, atelier de création de marionnettes… de 12h30 à 19h (3 €).Samedi 28. Rencontre avec un photographe et impression de l’exposition du projet d’échange franco-polonais à Audierne, de 14h30 à 16h30 (2 €).Jeudi 2 janvier. En fin d’après-midi, jeux de société à la Maison des associations de Plouhinec, de 16h30 à 19h30 (gratuit et ouvert à tous). Vendredi 3. Patinoire de Quimper, de 14h à 17h30 (4 €).Samedi 4. Distribution de cartes de voeux et des invitations au vernissage qui aura lieu le 11 janvier, à Esquibien, de l’exposition du projet franco-polonais, de 13h à 18h30 (gratuit).

PratiqueInformations et inscriptions au Gapas,centre de Menez-Veil,à Plouhinec (Marion Raoul), tél. 06.80.78.62.33 ou 02.98.70.75.00 ; mèl. gpascapsizun@free.fr.

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/capsizun/gapas-les-activites-des-vacances-13-12-2013-2336699.php

Une bourse aux jouets très fréquentée

Plouhinec – 09 Décembre 2013

Dimanche, Cap-Solidarité a tenu sa foire aux jouets et aux livres Chez Jeanne. De nombreux visiteurs ont tenté de dénicher la bonnes affaire pour apporter ainsi leur soutien à l’association caritative présidée par jean Stéphan.

Les jeunes du Gapas ont aussi tenu des stands et se sont impliqués dans cette démarche solidaire ; en effet, le bénéfice de cette manifestation permettra d’apporter un plus aux familles qui sont dans la précarité.

Gapas et Cap-Solidarité à la bourse aux jouets

Plouhinec – 06 Décembre 2013

Les jeunes du Gapas ont trié les jouets avec l'association Cap-Solidarité. Tout est prêt pour la bourse aux jouets et livres de dimanche.

Les jeunes du Gapas ont trié les jouets avec l’association Cap-Solidarité. Tout est prêt pour la bourse aux jouets et livres de dimanche. |

En poste depuis le 5 novembre, Marion Raoul est la nouvelle responsable du Groupe associatif de pédagogie et d’animation sociale (Gapas). Elle a succédé à Marianne Carton. Le Gapas s’adresse aux jeunes capistes de 12 à 18 ans, il intervient également dans les collèges et propose des activités. Mercredi, les ados encadrés par Marion ont participé au tri de la collecte de jouets effectuée dans les écoles du Cap-Sizun par Cap-Solidarité. La structure participera également à la bourse aux jouets et aux livres organisée par l’association caritative, dimanche 8, de 9 h à 18 h, salle communale Chez Jeanne, café-gateaux, crêpes, entrée libre.

Rendez-vous. Mercredi 11, de 13 h 30-18 h, découverte des arts de la rue avec le collectif de la Meute à Douarnenez. 2 €. Jeudi 12, réunion de préparation du troc et puces du Gapas. Samedi 14, de 16 h 30 à 21 h 30, journée à Quimper, concert dans le cadre du festival Très tôt théâtre. 2 €. Mercredi 18, de 14 h à 17 h, piscine Aquacap. 2 €. Vendredi 20, soirée cuisine confiseries de Noël. 3 €.

Collège de Locquéran. Zoom sur l’accompagnement éducatif

5 décembre 2013Envoyer l'article à un ami

Jeudi, Marion, du Groupe associatif de pédagogie et d'animation sociale (Gapas), est venue avec une malle remplie de jeux de société. « Ils découvrent régulièrement de nouveaux jeux et font aussi connaissance avec les animations du Gapas qui leur sont proposées après les heures du collège », souligne-t-elle.


Jeudi, Marion, du Groupe associatif de pédagogie et d’animation sociale (Gapas), est venue avec une malle remplie de jeux de société. « Ils découvrent régulièrement de nouveaux jeux et font aussi connaissance avec les animations du Gapas qui leur sont proposées après les heures du collège », souligne-t-elle.

Au collège du bois de Locquéran, chaque midi, un accompagnement éducatif est proposé aux collégiens qui sont volontaires. Ces derniers ont le choix entre diverses activités variées. L’idée est que la mission de l’école ne s’arrête pas après les cours.

Ce dispositif gratuit, offre chaque jour, entre 12 h 30 et 13 h 45, tout au long de l’année, des ateliers dans les domaines de l’aide aux devoirs, la pratique sportive, artistique ou culturelle. Les encadrants sont les personnels de l’établissement mais il est aussi fait appel à des intervenants extérieurs qualifiés.

« On retrouve les copains des autres classes »

Les collégiens se retrouvent ainsi autour d’activités qu’ils ont choisies dans une ambiance différente. « On retrouve les copains des autres classes », précise un des collégiens qui participaient, jeudi, à l’activité jeux de société proposée par le Gapas (Groupe associatif de pédagogie et d’animation sociale).Parmi les activités proposées, il y a, le lundi, du
volley
, du badminton (encadrés par les deux professeurs d’EPS), un atelier journal, la chorale et de la danse bretonne. Le mardi, les collégiens peuvent bénéficier d’une aide aux devoirs ou participer à un atelier échecs.Le jeudi, c’est activités avec le Gapas ou haltérophilie. Enfin, les jeudi et vendredi, un atelier aide aux devoirs est une nouvelle fois programmé.

Le mercredi, c’est sport

Le mercredi après-midi, d’autres activités sportives peuvent être pratiquées : raid aventure, championnat de volley-ball et de badminton ainsi que les cross de district départemental. Des entraînements sont aussi organisés, de 13 h à 15 h lorsqu’il n’y a pas de compétition.À partir de la mi-décembre, de nouvelles activités seront proposées. Le lundi midi, les collégiens auront le choix entre le tennis de table et une initiation aux arts du cirque. Les championnats entamés dans les autres activités continueront le mercredi après-midi jusqu’à la mise en place de la course d’orientation en février-mars.

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/capsizun/college-de-locqueran-zoomsur-l-accompagnement-educatif-05-12-2013-2327163.php

Cap solidarité. Récolte de jouets dans les écoles

2 décembre 2013Envoyer l'article à un ami

Vendredi, les bénévoles de Cap solidarité organisaient la récolte des jouets dans les écoles du Cap : Saint-Pierre à Mahalon, Pierre-Le Lec à Audierne, Notre-Dame de Roscudon à Pont-Croix, Pierre-Brossolette à Plogoff et Les Ajoncs à Plouhinec. Les parents et les enfants ont « joué le jeu » en déposant dans de grandes caisses, tout au long de la semaine, des jouets et des livres en bon état. Ceux-ci seront triés et, éventuellement, lavés cette semaine par les bénévoles de l’association et du Gapas qui viendra prêter main-forte mercredi. Pratique La bourse aux jouets et aux livres aura lieu dimanche 8 décembre, de 9 h à 18 h, à la salle communale « Chez Jeanne » avec thé, café et crêpes. Entrée gratuite.

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/capsizun/cap-solidarite-recolte-de-jouets-dans-les-ecoles-02-12-2013-2323045.php

Gapas. Le programme de novembre et décembre

23 novembre 2013Envoyer l'article à un ami

En novembre. Mercredi après-midi, jeux de société à Quimper pour tester de nouveaux jeux et en choisir pour le Gapas, à 13 h 30 (2 €) ; vendredi 29, soirée jeux de dés à la MJC de Douarnenez, à 19 h 30 (2 €) ; samedi 30, soirée bénévolat dans le cadre de la tournée des Transmusicales à Châteaulin, pour les plus de 15 ans, à 15 h (2 €). Décembre. Mercredi 4, Journée de solidarité avant Noël avec l’association Cap Solidarité à Plozévet, tri de jouets récoltés dans les écoles du Cap, à 13 h 30 (gratuit) ; dimanche 8, avec Cap Solidarité, participation à la banque aux jouets, vente de crêpes et de jouets à 9 h 30 (gratuit) ; mercredi 11, découverte des arts de la rue avec le Collectif de la Meute à Douarnenez, à 13 h 30 (2 €) ; jeudi 12, réunion de préparation du troc et puces du Gapas, tout le monde est convié, jeunes comme parents ; samedi 14, journée à Quimper avec concert dans le cadre du festival Très tôt théâtre, à 16 h 30 (2 €) ; mercredi 18, piscine à Audierne, à 14 h (2 €) ; vendredi 20, soirée cuisine confiseries de Noël, lieu à définir (3 €).

Pratique Inscriptions et renseignements au Gapas. Tél. 02.98.70.75.00 ou 06.80.78.62.33 ; mèl. gapas@live.fr.

http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/capsizun/capsizun/gapas-le-programme-de-novembre-et-decembre-23-11-2013-2312975.php

Gapas : le départ annoncé d’Hélène Le Juge – Plouhinec

vendredi 14 mai 2010


Agnès Savin, Hélène Le Juge et Fabien Bourdel lors de l'assemblée  générale, vendredi.</P>Lors de son assemblée générale, le Gapas, groupement de pédagogie et d’animations sociales a dressé le bilan des activités qui s’adressent aux jeunes de 12 à 18 ans. Le public des 12-14 ans fréquente majoritairement la structure qui sillonne le Cap-Sizun à la rencontre des jeunes. Le Gapas propose des activités qui créent une dynamique sur le territoire.

Côté chiffres : en mars 2009, une convention d’objectifs, pour trois ans, a été signée avec la communauté de communes du Cap-Sizun. Une subvention de 58 300 € pour un budget de 80 622 €. En 2009, 629 jeunes ont participé aux 158 activités proposées.

Côté projets : la participation des jeunes au tournage du long-métrage sur le patrimoine du Cap-Sizun par Gérard Mével de la compagnie Ephèmère d’Esquibien. Les ados devraient aussi mettre en place des soirées film et débats « légers ». Cet été un séjour à Morlaix en lien avec le festival des arts de la rue est reconduit. Cinéma encore avec la participation au festival du cinéma de Douarnenez. Un séjour dans un pays d’Europe serait programmé aux vacances de la Toussaint. Ce séjour est possible à moindre coût pour les familles grâce au bénéfice du loto proposé par les jeunes.

Côté administration : Hélène Le Juge directrice passera le relais le 25 mai à Fabien Bourdel, l’équipe sera renouvelée. Les différents collèges : Usagers : Jean-François Marzin, Animateurs : Lydie Lyxon. Associés : Amélie Grosjean. Sympathisants : Agnès Savin. Élus : Martine Lossy. Représentant Gapas Bretagne : Cédric Audouar

Patrimoine : tournage d’un film avec personnages en situation – Esquibien

mardi 27 avril 2010


La famille vient de se mettre à table, Jeanne, en arrière-plan, à  droite.</P>Les membres de la troupe de théâtre Éphémère viennent d’entamer les prises de vues d’un film sur le patrimoine. « Le tournage concerne toutes les communes du Cap-Sizun et s’étalera jusqu’à Noël », précise Gérard Mével, président de l’association et metteur en scène. Des scènes seront même filmées à partir d’un hélicoptère.

L’objectif

À travers différentes histoires, les images mettront en valeur les richesses patrimoniales de la région, mais aussi montreront la vie des familles ainsi que l’éducation qui se pratiquait dans les années d’après-guerre.

Équipe technique et acteurs

Les acteurs, en habit d’époque, se retrouvent pour la première fois devant une caméra. Celle-ci est tenue par Gérard Mével qui règle la mise en scène, suivant les situations et le texte écrit par l’association. Andrée Chapalain est la maquilleuse : si elle gomme certaines imperfections, elle peut également vieillir les traits. Quant à Arlette Le Berre, l’habilleuse, elle se rend compte qu’épingler la coiffe noire (portée tous les jours, et appelée « bonidou ») sur les cheveux n’est pas une sinécure.

La trame

Première séquence : un berger garde les vaches quelque part entre Plogoff et Cléden. Il se met à rêver, et aperçoit une jeune femme qui l’entraîne dans la légende de la ville d’Ys.

Il se réveille, rentre le troupeau, trait les bêtes et vient à table, avec toute la famille pour le souper où l’on mange successivement soupe, pommes de terre, tranches de lard, galettes de blé noir. Parents et enfants sont adossés à un superbe dustruilh. « Demain, annonce la mère à ses deux fils, vous irez à Pors-Loubous, à Plogoff, chez l’oncle qui vous donnera des poissons et des crabes. » À ce moment, la TSF domine les voix : « Aujourd’hui, 20 juillet 1954, la guerre d’Indochine vient de prendre fin ».

Fin, aussi, de la deuxième séquence qui se déroule chez Jeanne Carn, ancienne agricultrice, à Kervéoc (Esquibien) et qui tient, là, le rôle de la grand-mère. À 84 ans, elle a toujours la pêche. Ce sont ses visiteurs du jour qui l’affirment.

Le plein d’animations pour les vacances – Audierne

samedi 13 février 2010


Sonia Burel, club ados, Henri Camus directeur de Cap-Sizun animation, Hélène Le Juge responsable du Gapas, Corinne, animatrice Cap-Sizun animation et Bertrand Vaidie, chargé de mission enfance jeunesse à la communauté de communes.</P>Le programme enfance jeunesse, de la communauté de communes, s’appuie sur 2 associations pour proposer les animations des vacances de février, Pour les 3/12 ans, le centre de loisirs fonctionnera à Pont-Croix. Il sera également ouvert à Confort-Meilars du lundi 15 au vendredi 19 et à Plouhinec, du lundi 22 au vendredi 26. Outre les activités classiques (piscine, ateliers…) défilé des Gras à Pont-Croix et Confort et le Nouvel an chinois, à Plouhinec, ont été retenus. Le club ados, au foyer de la Gare, à Pont-Croix, fonctionne du samedi 13, au samedi 27. Il reprend les projets annuels : décoration de la commune en partenariat avec la municipalité et préparation du voyage au Futuroscope. Théâtre, jeux, sports occuperont aussi les vacances, ainsi que la préparation du troc et puces prévu le dimanche 7 mars.

Le Gapas ira à la rencontre des jeunes sur les lieux qu’ils fréquentent : piste de skate d’Audienre, terraind’Esquibien… Pour répondre à leurs interrogations quant à l’avenir, ils s’entretiendront avec les professionnels (cuisine, banque, prise de son…) Sorties et ateliers ne sont pas oubliés.

Le programme des activités a été distribué dans les écoles. Il est également disponible dans les mairies. Informations complémentaires auprès du Gapas, 02 98 70 75 00 et Cap-Sizun Animation 02 98 70 41 10.

Une centaine de personnes au théâtre – Audierne

mardi 09 février 2010


Dans la salle du Goyen, une centaine de personnes a applaudi les acteurs d'Esquibien.</P>Malgré la tempête qui incitait plutôt à rester chez-soi, une centaine de personnes assistait vendredi à la soirée théâtrale proposée par le comité de jumelage, Audierne – Penryn. La troupe Ephémère, d’Esquibien, donnait deux pièces de Labiche, au cinéma le Goyen, transformé en salle de spectacle. La représentation, fort sympathique, s’est déroulée dans une ambiance bonne enfant. Pour certains spectateurs, c’était aussi l’occasion de découvrir la rénovation de la salle.

Tout au fond la participation des jeunes du GAPAS

« Les pieds dans le plat » avec le Gapas – Plouhinec

jeudi 14 janvier 2010


L'animatrice Lidye Lixon, Hélène Le Juge, responsable et Agnès Savibn présidente de l'association.</P>Le Gapas, groupe associatif pédagogique et d’animations sociales, intervient dans l’ensemble du Cap-Sizun. Il concerne un public de jeunes âgés de 12 à 18 ans. Hélène Le Juge la responsable depuis maintenant deux ans, encadre différentes activités qui tendent à développer l’autonomie, la responsabilisation des adolescents. Elle participe également au sein du comité de pilotage d’enfance jeunesse de la communauté de communes.

En 2010, l’association basée à Ménez-Veil, proposera différents projets. Projet de voyage en Europe vers la Toussaint, pour une partie en autofinancement, les jeunes avaient à cet effet, dernièrement, proposé un loto. Découvrir, maîtriser, préserver son environnement, le Gapas mène une animation originale par le biais de l’opération Les pieds dans le plat. Les jeunes ont déjà pu rencontrer des chefs cuisiniers capistes et découvrir les plantes qui se cuisinent. L’association devrait aussi participer à la quinzaine jeunesse et proposer des séances cinéma en lien avec le festival du cinéma de Douarnenez., des films d’avantage axés sur des courts métrages, documentaires seront proposés au grand public dans différentes salles de communes du Cap-Sizun. Première programmation en avril puis en août. Les jeunes se sont impliqués dans divers festivals cinéma, théâtre de rue…

De nombreuses activités sont gratuites, certaines d’avantage de consommation sont payantes pour un coût modeste de 2 € en moyenne. L’adhésion des familles à l’année s’élève quant à elle à 0,50 €. Le Gapas compte 90 adhérents. Lydie Lyxon, vient d’achever son contrat d’animatrice, le centre recherche un ou une nouvelle animatrice. Un bureau associatif de parents s’est créé, sa présidente en est Agnès Savin. Contact : 02 98 70 75 00.

  1. Aucun commentaire pour l'instant

  1. Aucun trackback pour l'instant