GPAS | Groupe de Pédagogie et d'Animation Sociale

SOLIDARITE INTERNATIONALE
1. Positionnement
2. Actions passées
La dynamique que nous mettons en oeuvre en Pologne depuis 1990 a pour objectif d'agir sur la situation vécue par les enfants des rues, d'engager des partenariats avec les institutions polonaises qui sollicitent notre caution et de mutualiser les compétences afin de trouver des solutions locales adéquates.
Positionnement

Avec notre expérience de terrain, nous insistons sur la nécessité d'agir à deux niveaux :



- au niveau du travail de terrain :

Il s’agit de mettre en place, à l’issue des formations dispensées par le GPAS, des actions de terrain concrètes et efficaces auprès d’enfants clairement identifiés. Les résultats quantitatifs et qualitatifs sont mesurables et mesurés.






- au niveau institutionnel :

L’action de terrain est nécessaire mais pas suffisante pour atteindre notre objectif. Ainsi, c’est aussi notre rôle, en tant qu’ONG, de mettre en place des événements de dimension nationale (comme les Assises de Pédagogies de Rue organisées en juin 2003 au Ministère polonais des Affaires Sociales Varsovie) afin de sensibiliser plus largement l’opinion publique et les institutions polonaises.

Pour accéder à la page de photos, cliquez ici.

Pour accéder au site internet de l'ONG GPAS Varsovie (Praga Polnoc), cliquez ici.

Actions passées

Ci-dessous, quelques temps forts de l'histoire de l'ONG GPAS Pologne.

1990 :
Le Kuratorium et le GPAS signent un protocole d’accord en vue de la création d’une ONG franco-polonaise à Varsovie.


1992 :
L’Ambassade de France et le Ministère français des Affaires Etrangères proposent l’inscription du projet dans le cadre des accords entre la France et la Pologne. Trois animateurs polonais seront employés par le Kuratorium et formés à Brest pendant trois mois. La commune de Wola-Varsovie, le Kurator, le Conseiller Culturel de l’Ambassade de France inaugurent officiellement l’association GPAS Varsovie.


1994 :
La commune de Varsovie contribue progressivement au financement de l’activité du GPAS Varsovie au bénéfice des familles de GIbalskiégo. La Ville de Brest, les Conseils Régionaux d’Ile de France et de Bretagne, le Fondation de Pologne et le programme européen TEMPUS apportent des soutiens financiers ponctuels aux différentes initiatives de l’ONG pour asseoir son action sur le quartier.


1996 :
Afin de pérenniser l’ensemble de ce travail, la commune de Varsovie/Centre, le Kuratorium et l'ONG GPAS Varsovie signent en juin 1996, sous le parrainage de l’Ambassade de France, une convention préparée par le service éducatif de la commune Centre. La convention sera complétée en octobre 1996 par un contrat avec la commune de Wola / Varsovie permettant au GPAS d’avoir à Mlynow les moyens financiers de son action auprès des enfants. Un programme de formation est établi entre le GPAS et le Centre de Perfectionnement du Kuratorium à destination des pédagogues scolaires (30 personnes seront concernées). Ce programme est complété par l’édition d’une revue franco-polonaise de pédagogie sociale (Pédagogie sociale : 5 numéros diffusés). Les échanges entre les habitants des quartiers de Varsovie et Brest s’intensifient (360 échanges depuis 1992).


1997 :
A la demande des différents partenaires, une action supplémentaire est souhaitée sur le quartier de Praga/Polnoc. L’ONG franco-polonaise GPAS signe le 19 février avec l’Union Européenne, dans le cadre du programme “lien” en direction de la Pologne, un contrat pour une action de 22 mois à destination des enfants de Praga/Polnoc. Trois pédagogues polonais sont recrutés et formés par une équipe française régulièrement impliquée sur un terrain délimité par les rues Mala, Stalowa et Strokowa (100 enfants sont concernés). Ce programme se terminera le 31 décembre 1998 et fut poursuivi avec l’aide des autorités polonaises, notamment celles du quartier de Praga/Polnoc.


1998 :
Le programme européen “lien” sur Praga s’accompagne de la mise en place d’une unité de formation de pédagogues de rue à l’Ecole du Travail Social de Varsovie, avec l’aide du Ministère Français des Affaires Étrangères. Huit étudiants ont obtenu en juin 1998 une attestation de formation en alternance “théorie et pratiques éducatives de rue” en situation professionnelle auprès des enfants de Praga. Le GPAS a été mandaté par le Ministère polonais de l’Education Nationale pour organiser la formation des responsables des 16 Voïvodies, chargés de la mise en place des dispositifs locaux de prévention. La formation porte sur la mise en œuvre des pratiques éducatives de rue. Participation à un film avec Carole Bouquet sur la situation des enfants dans le monde.


1999 :
La Fondation de France et la Fondation France-Pologne participent financièrement au maintien de l’action sur Praga Polnoc. L’Ecole du Travail Social intègre à la rentrée scolaire 1999 un cursus de formation qualifiante d’animateur de prévention. Le GPAS est chargé d’établir et de coordonner le programme en liaison avec le Laboratoire de Microsociologie de l’Université de Rennes 2.


2000 :
Le programme de formation des étudiants de l’Ecole du Travail Social se poursuit dans le cadre de leur cursus de formation. L’Université de Varsovie (Institut des Sciences Sociales Appliquées), le Laboratoire de Microsociologie des Sciences de l’Education (Université Rennes 2) et le GPAS organisent les premiers séminaires “ethnographie, éducation et enfants des rues” dans le but de former des cadres enseignants pour la formation des pédagogues de rue. Le GPAS, le GPAS Varsovie et les Foyers Pédagogiques d’Etat signent un accord de collaboration portant sur la formation et le suivi pédagogique. Des contacts sont pris avec les autorités de Lodz en vue d’implanter un programme au bénéfice des enfants des rues.


2001 :
Première formation à Lodz, étude ethnographique sur le quartier d’Abramskiégo à Lodz en collaboration avec le laboratoire de Sciences de l’Education de l’Université Rennes 2.


2002/2003/2004 :
Mise en place d’un programme national de formation à la pédagogie de rue (formation théorique et mise en place de projets concrets auprès d'enfants identifiés) financé par le dispositif européen COCOP, pour une période de 3 ans.


2005 :
De nombreux enfants polonais désertent toujours les institutions éducatives au profit de la rue où ils subissent de nombreuses violences. Face à ce constat, le GPAS a élaboré, à partir de son expérience en France, une méthodologie visant à contacter les enfants des rues sur leur lieu de vie afin de lutter contre les violences et les conduites à risque. Le programme développé vise à la professionnalisation de pédagogues polonais à ces pratiques nouvelles pour lesquelles ils ont déjà été formés théoriquement (programme COCOOP financé par le Ministère français des affaires étrangères). La mise en oeuvre de ces pratiques en Pologne aboutira notamment à la constitution d'un réseau de pédagogues spécialisés. Afin de confronter ces pratiques à d'autres pays européens, le GPAS entame un échange de bonnes pratiques avec un partenaire lituanien luttant contre la violence envers les enfants des rues.

Pour accéder à l'abécédaire franco-polonais de pédagogie de rue, cliquez ici.